Rencontre avec Laurent Le Gac, expert-comptable chez Baker Tilly Strego

Laurent Le Gac est expert-comptable associé chez Baker Tilly Strego à Lorient. Cette société d’expertise comptable et de conseil, apporte des solutions sociales, fiscales, de gestion et d'audit à ses clients. Elle est l’un des partenaires du programme Fabrik ta pépite, inauguré cette année, à l’initiative du Pépite Bretagne et des 7 Technopôles de Bretagne.
Fabrik ta pépite

Laurent Le Gac

Qu’est-ce qui vous a attiré dans Fabrik ta pépite ?
J’en avais entendu parler par des personnes d’Initiative Pays de Lorient et d’Audélor (agence d’urbanisme, de développement économique et technopôle du pays de Lorient). Le programme donne la chance aux participants de découvrir l’entrepreneuriat pour choisir ensuite leur route. C’est une chance de pouvoir se confronter à cela en étant entouré de professionnels ; il n’y a rien à perdre, tout est à gagner. Cela nous a séduit.

Sensibiliser à l’entrepreneuriat, c’est important ?
C’est essentiel. Ce secteur est plein de préjugés : on entend souvent qu’on ne peut pas se lancer lorsqu’on est jeune, qu’il faut impérativement avoir de l’expérience, commencer par le salariat, ou encore qu’il faut disposer d’importants moyens financiers… Fabrik ta pépite permet de casser ces codes qui freinent les jeunes à se lancer.

L'esprit d'entreprendre est présent chez les jeunes ?
Oui. Nos clients sont de plus en plus jeunes : il n’est pas rare d’avoir des porteurs de projet de moins de trente ans et de tous niveaux d’études. On sent que la nouvelle génération va plus facilement vers l’entrepreneuriat. Chez Bakertilly Strego nous avons développé une offre de service spéciale pour les créateurs d’entreprise : l’Act (accueil création transmission). C’est un accompagnement dans la durée, pour nous assurer que les créateurs partent sur de bons rails.

Pourquoi avoir choisi d'être partenaire de ce nouveau programme ?
Pour les 3 mots que le programme porte et qui nous font vibrer : jeunesse, création et innovation. Aussi, pour le côté territoire. Nos clients sont les TPE-PME, l’activité locale donc. Nous sommes un acteur économique du territoire et nous suivons les tendances. S’il cela doit se passer dans les facs, allons-y !