Mélanie Notari, la tentation par les papilles

Accompagnée par PEPITE en tant qu’Etudiante-Entrepreneure en 2017, Mélanie Notari, 23 ans, a créé Tentationnel.fr. Son épicerie fine en ligne souffle aujourd’hui sa première bougie. L’entrepreneure parle avec passion de ses produits aux petits oignons, triés sur le volet. Fins gourmets, vous laisserez-vous tenter ?
Tentationnel.fr
Qu’est-ce que Tentationnel.fr …

Tentationnel est une boutique en ligne de produits de niche. Notre leitmotiv est vraiment la qualité avant la quantité. Nous vendons peu de produits, mais chacun a été gouté et sélectionné pour son excellence. 

 

Parle-nous de ces produits…

Ils sont uniques, originaux et porteurs de beaucoup de valeurs, qu’elles soient sociales ou environnementales. Il est rare de les trouver ailleurs.

Pour le vin de cerise, par exemple, nous sommes l’importateur exclusif en France. Notre chocolat provient d’un cacao sauvage qui n’a jamais été planté par l’homme. Notre ail noir, qui est un produit japonais, est cultivé en France, dans la Drôme, et transformé par des machines japonaises qu’il est quasiment impossible de se procurer. Nous travaillons aussi avec un moulin qui date du XVIème siècle et qui fait des huiles de noix, de noisettes et d’amandes 100% françaises absolument dingues… 

 

Comment as-tu ouvert la porte de l’entrepreneuriat ? 

Par un concours de circonstances. On m’a proposé d’aider, sur un stand du Salon du Chocolat en 2016, une marque danoise de chocolat bean-to-bar (de la fève à la tablette) engagée, bio, avec des valeurs uniques.

Avec le chef et chocolatier Rasmus Bo Bojesen cela a été une grande rencontre. Cela a tout de suite bien marché. J’étais passionnée par le produit, je parlais avec mon cœur et cela suffisait pour convaincre les clients.

J’ai créé ma première micro-entreprise en janvier 2017. Je venais d’avoir 20 ans.

Le chocolatier m’a proposé de développer les ventes en France en tant qu’agent commercial indépendante. J’avais 19 ans, j’étais en L3 de Lettres Classiques et je lui ai dit « il y a sûrement plein de gens plus compétents que moi pour faire ça ! », il m’a répondu : « C’est toi que je veux ». C’est comme ça que j’ai créé ma première micro-entreprise en janvier 2017. Je venais d’avoir 20 ans.

 

Puis Tentationnel est née…

J’avais envie de développer ma micro-entreprise mais aussi de m’installer davantage. J’avais beaucoup de demandes en B to C (clients particuliers) que je ne pouvais honorer en tant qu’agent commercial.

Je rêvais de créer mon épicerie en ligne et de devenir distributrice B to B avec un stock pour finaliser des projets alors je me suis lancée !

 

Tentationnel c’est aussi l’histoire d’une collaboration…

Le hasard des rencontres, une fois encore. J’ai fait partie du jury au Salon Gourmet sélection à la demande de Vincent Ferniot ; c’est là que j’ai rencontré Christophe Duhamel, co-fondateur de Marmiton.

Mélanie Notari avec son associé, Christophe Duhamel Il y a tout de suite eu un très bon feeling entre nous. Nous avions des compétences complémentaires et nous partagions les mêmes valeurs. Tentationnel cheminait en moi et je savais que je ne voulais plus travailler seule. Nous avons décidé de nous lancer ensemble. 

 

S’associer comporte quand même des risques. Cela ne t’a pas fait peur ?

En fait c’est comme un couple : quand tu te maries avec quelqu’un, tu y crois. Dans l’entrepreneuriat, de toutes façons, si tu n’essayes rien, tu n’obtiens rien. Avec Christophe, chacun a sa place dans l’entreprise et est essentiel. J’ai vraiment envie de développer et de faire grandir l’entreprise avec lui.

L’entrepreneuriat, c’est les montagnes russes.

Et puis, l’entrepreneuriat, c’est les montagnes russes alors on est content de pouvoir se soutenir quand il y a des coups de mou et de célébrer ensemble les réussites… car finalement peu de personnes peuvent comprendre ce qu'est la « vie entrepreneuriale » !

 

👉 Pour découvrir et commander les produits de Mélanie Notari :  www.tentationnel.fr

👉 Suivez aussi Tentationnel sur Instagram, Facebook et LinkedIn