Les Oscars pour Léa

A 26 ans, Léa Philouze remporte le prix étudiant entrepreneur aux Oscars du Morbihan 2023 et l'appel à projet l'Agitateur de la fondation UBS grâce à son projet : l'Arche du Renard. Après des études dans le domaine animalier, elle opte pour la Licence Action sociale et de santé (ASS) de l'UBS et obtient le SNEE (statut national étudiant entrepreneur) pour se lancer dans l'entrepreneuriat.
L'Arche du Renard
Parle-nous de l'Arche du Renard ?

L'Arche du Renard, en référence au renard qui accompagne le Petit Prince, est une structure d'accompagnement pour enfants et adolescents en situation de difficultés voire de rupture scolaire.
Ici, on ne pointe pas du doigt les mauvaises notes ; on relève des situations qui entraînent un mal-être et qui impactent la scolarité.

La particularité de mon projet, c'est l'apport des animaux pour accompagner les jeunes.

Comment t'est venue l'idée de ce projet ?

Je suis très attachée aux animaux. Ils ont toujours fait partie intégrante de ma vie.

Ce projet m'est venu suite à une expérience vécue : l'impact incroyablement positif qu'a eu ma chienne, Mouna, dans une période très compliquée de ma vie. J'ai pris conscience du pouvoir que peuvent avoir les animaux sur nous.

Qu'est-ce qui t'a donné envie de te lancer dans l'entrepreneuriat ?

Il m'a paru évident d'apporter aux personnes en situation de mal-être cette présence animale si bénéfique. De nature indépendante, je voulais pouvoir faire ça à manière et selon mes conditions. L'entrepreneuriat s'est donc imposé.

Est-ce une voie que tu recommandes aux étudiants ? Pourquoi ?

Oui, totalement ! L'entrepreneuriat permet une prise de recul par rapport aux études. On cherche à savoir plus rapidement ce que l'on veut ; ça aide à se construire, à se projeter. C'est une expérience extraordinaire. Entreprendre pousse aussi à observer la société pour comprendre quel rôle on peut y jouer et ce que l'on peut apporter.

Qu'est-ce que ça fait de remporter le prix étudiant entrepreneur aux Oscars du Morbihan et l'appel à projet l'Agitateur ?

C'est une opportunité exceptionnelle ! Je ne m'attendais pas à une telle reconnaissance. J'ai appris la même semaine que j'étais lauréate des 2 concours. J'ai mis un bon moment à redescendre sur terre !

Participer à ces prix m'a permis de gagner confiance en moi et en mon projet, de faire des rencontres très enrichissantes et d'accéder à un nouveau réseau. De nature timide, je n'aurais jamais imaginé accomplir et vivre tout ça.

La suite pour toi, c'est quoi ?

Dans l'immédiat, le développement de mon projet avec l'accompagnement de l'équipe du Pépite Bretagne, de la fondation UBS et de mon super mentor Damien Hervé.

Je poursuis les deux formations que je réalise en parallèle de mon cursus universitaire : l'une sur l'accompagnement scolaire des profils atypiques et l'autre sur la gestion de projet en médiation animale à l'institut de zoothérapie Agatea à Auray.

Le lancement de mon activité est prévue pour septembre 2023. Je vais commencer avec des prestations comme l'accompagnement scolaire individuel à l'aide d'activités associées à l'animal, des ateliers autour de la régulation des émotions, la confiance en soi, le développement de compétences... et des ateliers dans le domaine animalier : connaissances des animaux, sensibilisation, etc.

Ton ambition à moyen et long terme ?

A moyen terme, développer d'autres prestations comme la création d'un espace Snoezelen au sein de ma structure.

Sur le plus long terme, proposer des stages sur plusieurs jours pour des enfants venant d'autres régions. Les parents auraient la possibilité de profiter de vacances dans notre superbe région et les enfants bénéficieraient d'un temps qui leur serait totalement consacré avec les animaux.