Dieuveil Ngoubou : le naturel jusqu'aux baskets

Après des études de Droit et d'Histoire à Brest, Dieuveil Ngoubou passe par Pépite en 2018 et crée Umoja, une marque de baskets durables et innovantes. Elles sont réalisées à base de fibres naturelles venant de l’artisanat textile traditionnel d’Afrique subsaharienne. Dieuveil nous répond depuis Ouagadougou...
Umoja
Pourquoi les baskets ?

On voulait toucher un public le plus large possible. Les baskets, c’est vraiment un produit tendance, intergénérationnel, qui est porté par toutes les classes sociales.

Parle-nous de tes chaussures…

Nous associons deux savoir-faire. Le tissage et la teinture sont réalisés au Burkina Faso, à Ouagadougou, et les chaussures sont fabriquées au Portugal dans la région de Porto où il y a un vrai savoir-faire traditionnel dans la confection de chaussure.

Ça permet de créer des liens entre ces deux pays et d’avoir une identité culturelle, artistique et artisanale.

Les ouvriers d'Umoja au Burkina Faso

Umoja, c’est surtout une marque responsable…

Exactement. Il faut savoir que l’industrie de la mode est non seulement très polluante, mais elle est aussi très opaque sur la traçabilité et l’origine des matières premières utilisées. Les personnes qui se trouvent derrière la fabrication - agriculteurs, ouvrier, artisans - sont en plus souvent écrasées par cette grosse « machine ».

Nous assurons une totale transparence et une vraie traçabilité sur les produits. Nous voulons prouver qu’on peut faire des chaussures différemment, en rémunérant mieux les personnes qui travaillent dans la chaine de production et en respectant la planète.

Une ouvrière d'Umoja au Portugal Pour notre prochaine collection, nous voulons partir sur des chaussures 100% végétales et compostables. En fin de vie, le consommateur pourra les mettre dans son compost ou tout simplement les enterrer dans son jardin !

Les consommateurs sont prêts aujourd’hui à aller vers ce type de produit ?

Nous faisons partie de cette génération qui a aujourd’hui envie de consommer différemment. Notre concept demande cependant beaucoup de pédagogie et de patience vis-à-vis des consommateurs : on doit leur expliquer qu’aujourd’hui, si notre chaussure coûte une centaine d’euros, c’est parce qu’il y a derrière un processus de production un peu plus long et plus respectueux des gens et de l’environnement.

Ce n’est pas toujours évident de faire passer ce message. Ça va venir mais c’est un long processus.

Tes baskets ne seraient pas... le cadeau incontournable pour Noël ?

Évidemment ! Avec la crise mondiale que nous connaissons cette année, nous nous rendons compte qu’il faut adopter un mode de vie un peu plus « slow » : la croissance, l’hyper croissance, ce n’est plus possible.

Notre modèle est fondé sur l’artisanat, la production raisonnée et des valeurs écologiques et humaine. Nos baskets sont un cadeau qui mêle tout cela avec, en plus, le côté innovation.

👉 Pour découvrir et commander les baskets Umoja : umoja-shoes.com

👉 Suivez Umoja sur Instagram et Facebook