4 jeunes entrepreneurs bretons révélés au Prix Pépite

Le 26 septembre, la soirée de remise du prix Pépite a rassemblé près de 70 personnes - étudiants, enseignants, personnalités politiques de l’enseignement supérieur, de la région, partenaires du Pépite Bretagne et acteurs de l’écosystème entrepreneurial breton - sur le campus de Beaulieu à Rennes.
Les lauréats du Prix Pépite Bretagne 2023

Le Prix Pépite est organisé par le ministère en charge de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, en partenariat avec Bpifrance pour favoriser la création d'entreprise par les étudiant(e)s et les jeunes diplômé(e)s.

Sur les 29 candidatures reçues cette année en Bretagne, 12 avaient été sélectionnées par les jurés.

Pour cette dixième édition, quatre lauréats ont été récompensés pour leur projets de création d’entreprises innovantes et créatives. Parmi eux, deux lauréats nationaux : Cobalt contraception des étudiantes ingénieurs Eléonore Abadie et Julie Simon de l'IMT Atlantique et Pensezy des étudiants ingénieurs Léo Saillenfest et Eliott Daniello de l'Insa Rennes se sont vus attribuer le grand prix Pépite France et le prix spécial du jury pour la transition écologique. Ils repartent avec un chèque allant de 2 000 à 7 000 €.

Prix Pépite 2023 © Frédéric Obé/Université de Rennes

 

Un moment fort pour les 4 jeunes pépites issues de Brest, Vannes, Lorient et Rennes, qui ont mis leur projet sous les projecteurs devant un public d'étudiants, d'enseignants, de politiques et d'acteurs de l'écosystème entrepreneurial breton.

"Vous pouvez être très fiers, a déclaré Jean-Charles Herviaux, responsable régional du Pépite. Fiers d’avoir transgressé toutes vos idées préconçues sur l’entrepreneuriat. Fiers d’être acteurs de la vie économique bretonne. Nous avons la chance, sur le territoire breton d’avoir un écosystème extrêmement favorable à l’entrepreneuriat dès le plus jeune âge", a-t-il déclaré avant de citer le dispositif Entreprendre pour apprendre (EPA) qui propose aux jeunes d'écoles, collèges et lycées, de vivre une expérience collective autour de la création d'entreprise.

© Frédéric Obé/Université de Rennes

 

Gaëlle Marrot et Marine Bizouarn, championnes du prix 2022 avec le projet de dissolvant écologique Delienn, sont venues témoigner de leurs avancées depuis leur victoire l'année dernière. Le prix Pépite a été pour elles un vrai coup d'accélérateur.

Leur produit est aujourd'hui présent dans plus de 200 points de vente en France et dans quelques pays frontaliers. Elles viennent également de doubler leur équipe afin de pouvoir répondre aux demandes de leurs clients. "On a hâte de développer de nouveaux produits", ont-elles confié alors qu'elles entament une nouvelle campagne Ulule pour leur gamme de produits pour les mains.

Le palmarès 2023

  • Grand prix Pépite France

Eléonore Abadie et Julie Simon, avec le projet Cobalt Contraception, sous-vêtement masculin de contraception qui repose sur la méthode thermique. Cette contraception masculine est naturelle, réversible, non-intrusive et est monitorée par application. "Cela fait plaisir de voir qu’on peut porter la voix sur des sujets qui peuvent être parfois tabou. Les mentalités changent !", a déclaré Eléonore Abadie.

Lire l'interview

  • Prix spécial du jury pour la transition écologique

Eliott Daniello et Léo Saillenfest avec le projet Pensezy. Les deux étudiants ingénieurs en électronique de l'INSA Rennes ont mis au point une solution innovante de rappels de rendez-vous par SMS destinée aux cabinets médicaux. Ils ont conçu une box qui permet d’envoyer des SMS aux patients directement depuis les cabinets médicaux, afin d’assurer une meilleure sécurité des données de santé. Cette box entièrement conçue à partir de composants électroniques réutilisés, est sobre en énergie afin de réduire l’impact des rappels de rendez-vous sur l’environnement.

  • Lauréat - Steven Carrier avec le projet Bearops

Il s’adresse aux 9 entreprises sur 10 qui sont victimes de cyber attaques. Il s'agit d'un outil de simulation de cyber attaques réaliste. Un dispositif à base d’intelligence artificielle (IA) qui permet de réduire drastiquement les coûts.

Une structure d’accompagnement pour les enfants en situation de difficultés scolaires. Les prestations d’accompagnement font intervenir la médiation par les animaux.

Lire l'interview

 Prix Pépite 2023

 

Ils ont dit...

  • David Alis, président de l'université de Rennes

David Alis a rendu hommage aux étudiants entrepreneurs et a apporté un message de confiance et d’optimisme au nom des quatre présidents des universités de Bretagne :

« Dans beaucoup des projets que vous portez, il y a en fond cette double transition écologique et numérique qui est au coeur de nos transformations. Aujourd'hui, ce sont ces valeurs de confiance, d’engagement, de courage, cette énergie positive…que nous récompensons avec le prix Pépite.

L'accompagnement, par l’intermédiaire du Pépite, fait grandir les étudiants. Nous en sommes fiers. Chaque jour nous voyons les défis auxquels les territoires sont confrontés. Au niveau local, nous contribuons en stimulant les initiatives qui permettent d'apporter des réponses locales, qui ont aussiune résonance nationale. »

  • Olivier David, vice président à l'enseignement supérieur et à la recherche, région Bretagne

Olivier a souligné l'importance d’accompagner toute les initiatives qui permettent aux idées des étudiants de trouver une concrétisation et de voir leur possibilté s’exprimer dans le monde socio-économique.

« La région Bretagne vient de voter la "stratégie régionale de développement économique et social" qui place les enjeux relatifs aux transitions au cœur de sa stratégie d’accompagnement des établissements du monde socio-économique. Si on veut franchir les transitions auxquelles nous sommes confrontées et notamment tous les défis liés aux enjeux climatiques, écologiques, numériques, etc., il faut sortir des carcans dans lesquels notre modèle s’enferme un peu aujourd’hui et qui nous donnent beaucoup de difficultés à nous projeter dans un avenir meilleur.

Pour cela il n’y a sans doute rien de mieux que les jeunes ; pour parvenir à se détacher du modèle actuel. Toutes les initiatives qui permettront aux jeunes de faire fructifier leurs idées et d’amener les innovations seront bienvenues. »

  • Vincent Le Brech, responsable création et entrepreneuriat en Bretagne, BPIfrance

Vincent Le Brech a souligné la qualité des interventions des étudiants.
« Deux tiers des dirigeants qui déclarent être conscients de la nécessité de mettre en place des outils de transition écologique et deux tiers aussi d’entre eux qui expriment des difficultés pour mettre en oeuvre ces solutions. Tous les projets des étudiants entrepreneurs ont intégré cette dimension de transition écologique dès le départ, c’est extrêmement satisfaisant pour nous. »